Entrance

 

Promises est le début d‘un nouveau chapitre dans l’histoire d’ENTRANCE (Guy Blakeslee).
En plus d’être très cinématographiques, ses nouveaux morceaux bénéficient d’une riche orchestration, d’une narration imaginative et, en cela, évoquent Townes Van Zandt, Scott Walker et Gene Clark. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si on retrouve Spike Jonze parmi ses fans, il a d’ailleurs utilisé sa version de « I’m So Glad » de Skip James pour le film Her, ou encore Animal Collective qui l’avaient invité à leur ATP en 2011.

Comme tous les nouveaux départs, celui-ci se construit à partir d’éléments déjà établis. Mais pour Blakeslee, réutiliser le nom ENTRANCE est significatif de perte.  Cette fois, le son d’Entrance met en scène la tension entre l’organisation du temps et l’expérience que l’on en fait. Tout est mis de côté pour ne garder que l’essentiel : la voix, les mots et les sensations sont placés au centre de l’œuvre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s