Mika Vainio & Joachim Nordwall

Mika Vainio & Joachim Nordwall « Monstrance »

Les bourrasques et les nuages de poussières de deux premiers morceaux.
Tornades sonores au centre des quelles gémissent les guitares,
affairées dans l’ascension de l’édifice.
Puis c’est le calme.
Celui, que l’on trouve en refermant la porte lourde.
Celui, qui insidieusement accompagne les pas dans la nef.
Les flammes chancelantes. La luisance cireuse.
L’infinie solitude s’abat sur les statues de marbre.
Sur le promeneur.
Le calme capricieux attrape.
Cette couleur envahit l’espace, la tête.
Prendre une porte dérobée
Dehors, il y a une promesse de soleil
des bras pour recueillir

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s