Marcus Fischer

Marcus Fischer « Collected Dust » (tench)

On plonge dans la musique de Marcus Fischer comme dans un nuage de coton. Travelling flou de paysages dont il semble impossible de représenter les contours. Une écoute rapide pourrait évoquer irrémédiablement d’horribles
broderies ambient mauve de bonbonnières, bleus lointains et sirupeux… Mais ce n’est pas le cas. Car l’électro-acoustique que Marcus Fischer tient bien plus à une dérive sonore vers un monde forcément partagé avec David Sylvian, Robert Fripp, Frank Perry, Taylor Deupree et Michael Brook ..

Alors j’y reviens régulièrement dernièrement (disque sorti en février/mars), pour contempler ces paysages enfouis sous la neige ou bercé par le soleil du soir. Comme pour se préparer à la grisaille, à l’hiver humide et froid.. et y coller des images plus chatoyantes.


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s