Kiko C. Esseiva … écoute

Kiko C. Esseiva « Drôles d’oiseaux » (Hint14)

Kiko C. Esseiva vit et travaille à Lausanne, aime jouer live avec de multiples magnétophones, micros et autres bricolages, en solo ou avec Francisco Meirino. Chute d’arbre, circulation à heure de pointe, éléphant mécanique ou cri de saturation, Kiko C. Esseiva est au carrefour entre la tradition de la musique concrète (on pense à Luc Ferrari, Michel Chion ) et l’abrasif collage des premiers albums de Nurse With Wound (comme le fait remarquer justement la biographie accompagnant le disque).

On sent dans ce disque une envie d’errance dans un labyrinthe de vieux murs décrépis. Quelques passages éclairs, des mouvements, des sonorités quotidiennes.. Mais ils n’ont pas le temps de s’immiscer dans les pensées balayées par une mer artificielle, un avion planant comme un rapace avant de piquer en flèche, un feu métallique.

« Je vole, je suis léger ». Introduction du dernier morceau. Comme si cette boule, qui a élu domicile dans sa gorge, avait été crachée. Mais de nouveaux souvenirs surgissent et le flot repart de plus belle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s